Report of the Work of the Bureau of AMC Central Africa: Session of the Sub-Regional Central Africa Bureau Support for Schooling of Children During Periods of Conflict

Rapport de travail du bureau de l’AMC Afrique Centrale

Le vendredi 14 Avril 2017 s’est tenue, à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun,  une conférence  sur le thème : La prise en charge scolaire des enfants en période d’instabilité. La conférence a étédonnée par Mme Sophie Grosbon, Professeur de Droit International des Droits de l’Homme à l’Université Paris-X, Nanterre.  Cette conférence est une sollicitation de l’AMC Afrique centrale à travers le bureau du Cameroun  à M. le Président Mohamadou Lamine CISSE en visite au Cameroun pour la session internationale des Droits de l’Homme dont il était l’un des organisateurs.

Une telle demande se justifie par la situation que traverse  une partie du Cameroun dû aux agissements de la secte intégriste Boko Haram, Ce  phénomène conduit à un déplacement massif des populations touchées. Il a  des conséquences sur la scolarisation des enfants concernés.

Nous l’avons sollicité et obtenue  en marge de la session, ce  Side Event cette conférence  qui a réellement servi à mieux outiller nos membres, mais aussi les acteurs de la société civile et les étudiants sur les différentes dispositions à prendre pour améliorer sur le plan scolaire la vie de ses innocents.

La communication a drainé une foule immense d’acteur de plus de 150 personnes, au point que l’immense salle qui nous contenait est devenue petite. La conférencière a pendant 2H30 échangé des discussions avec le public sur les questions d’éducation surtout de la  prise en charge scolaire des enfants en période de trouble. C’était un très bel exposé où l’on a pu comprendre en quoi et pourquoi l’éducation était un droit fondamental pour les enfants même en période de trouble, et surtout quels sont les instruments juridiques qui accompagnent ce droit.

Elle a démontré avec beaucoup de justesse que l’éducation vise le plein épanouissement de la personne humaine afin de contribuer à la paix dans le monde. Elle a mis l’accent sur le fait que nous devons être unis en période d’instabilité pour que les enfants déplacées  puissent être prise en charge sur le plan scolaire.

Elle a également insisté sur la gratuité de l’enseignement à l’école primaire et au secondaire mis en place par le gouvernement et ses partenaires qui  devraient être prise  en compte de manière progressive.  L’abolition des ségrégationnismes a également été citée comme étant un frein à l’éducation, sachant qu’il s’agit  d’une qualité d’éducation alliant une formation de qualité pour les enfants qui représentent le futur.

Nous avons pu comprendre et être éclairés d’une façon scientifique sur nos responsabilité et devoir mais aussi sur les différentes manières de nous approprier des différents mécanismes de prise en charge. Ils existentsur les plans national, régional et international pour la prise en charge scolaire des enfants en période d’instabilité.  Les auditeurs sont de plus en plus intéressés par l’AMC et ont émis le désir de voir de telles initiatives multipliées.

Nous tenons sincèrement à remercier le Président CISSE pour son engagement personnel  aux idéaux de L’AMC mais aussi  pour son appui si précieux. Nous qpprécions  l’organisation matérielle en prenant en charge les honoraires de la conférencière,  la confection de la banderole de cet évènement et  la salle de conférence.  Le Président  a une fois de plus montré sa volonté de porter très haut les couleurs de notre illustre Organisation.

La communication a pris fin sur une note de satisfaction générale

Download Report